Otto Journal
Chronique Zoologique
Livre d'or
Write / Escribir / Escrieben Ecrire

Mammifère

Babouin
Baribal
Baleine à bosses
Baleine bleue
Bison
Bubale
Buffle du Cap
Capybara
Castor
Cerf de Virginie
Chacal
Chameau
Cerf axis
Chèvre
Coati
Cobe
Daman
Dauphin souffleur
Dauphin commun
Dik-dik
Dingok
Duiker
Echidnée
Eléphant d'Afrique
Eléphant d'Asie
Entelle
Girafe
Gnou
Grizzly
Guanaco
Hermine
Hippotrague
Hyène
Impala
Jucumari
Kangourou de KI
Kangourou roux
Klipspringer
Koala
Koudou
Lagenorhynque
Lama
Léopard
Lion
Lion de mer
Loutre
Loutre géante
Macaque
Martre
Mouflon
Nilgaut
Orignal
Orque
Oryx
Otocyon
Otarie à fourrure
Paresseux
Phacochère
Porc-épic
Pécari
Rhinocéros Indien
Rhinocéros noir
Rorqual
Springbok
Vigogne
Viscache
Wapiti
Yack
Zèbre

Oiseau

Ara
Albatros
Autruche
Cacatoes
Calao
Cigogne
Colibri
Condor
Emeu
Faucon
Flamant
Fou à pattes bleues
Jabiru
Manchot du Cap
Manchot de Magellan
Nandou
Rollier
Serpentaire
Vautour

Reptile

Caméléon
Crocodile
Goana
Jacaré
Lézard à colerette
Python
Tortue léopard
Tortue marine
Varan

L'oryx

Cette antilope est reconnaissable par ses très longues cornes effilées et légèrement recourbées en arrière chez les femelles comme pour les mâles. Sa taille peut aller jusqu'à 1,2 m au garrot, son poids de 200 kg.

Elle s'accommode des conditions les plus rudes et peut vivre dans les déserts. La couleur pâle de sa robe renvoie la chaleur. Elle peut se passer d'eau en ingérant les éléments les plus juteux des végétaux, notamment la nuit où ceux-ci ont jusqu'à 40% d'eau au lieu de 1% le jour ! Par grande chaleur l'oryx peut élever sa température corporelle jusqu'à 45°, et baisser son rythme respiratoire de 300 à 30 inspirations minute.

Le coin du pisteur :
Antilope nommée aussi Gemsbok par les Afrikaners. On en fait l'élevage pour en faire des steaks un peu durs.

Tapir | Big five | Bestiaire