Otto Journal
Chronique Zoologique
Livre d'or
Write / Escribir / Escrieben Ecrire

Mammifère

Babouin
Baribal
Baleine à bosses
Baleine bleue
Bison
Bubale
Buffle du Cap
Capybara
Castor
Cerf de Virginie
Chacal
Chameau
Cerf axis
Chèvre
Coati
Cobe
Daman
Dauphin souffleur
Dauphin commun
Dik-dik
Dingok
Duiker
Echidnée
Eléphant d'Afrique
Eléphant d'Asie
Entelle
Girafe
Gnou
Grizzly
Guanaco
Hermine
Hippotrague
Hyène
Impala
Jucumari
Kangourou de KI
Kangourou roux
Klipspringer
Koala
Koudou
Lagenorhynque
Lama
Léopard
Lion
Lion de mer patagon
Lion de mer australien
Loutre
Loutre géante
Macaque
Martre
Mouflon
Nilgaut
Orignal
Orque
Oryx
Otocyon
Otarie à fourrure
Paresseux
Pécari
Phacochère
Porc-épic
Quokka
Rhinocéros Indien
Rhinocéros noir
Rorqual
Springbok
Vigogne
Viscache
Wallaby
Wapiti
Yack
Zèbre

Oiseau

Ara
Albatros
Autruche
Cacatoes
Calao
Cigogne
Colibri
Condor
Emeu
Faucon
Flamant
Fou à pattes bleues
Jabiru
Manchot du Cap
Manchot de Magellan
Nandou
Rollier
Serpentaire
Vautour

Reptile

Caméléon
Crocodile
Goana
Jacaré
Lézard à colerette
Python
Serpent de mer
Tortue léopard
Tortue marine
Varan

Le yack

Ce grand bovidé est l'icone de l'Himalaya. Avec sa silouhette massive et ses longs poils il est immédiatement identifiable. Domestiqué lors du premier millénaire avant J.C, il est un animal de bât et de selle très apprécié. Son agilité et sa sureté de pied en font un grimpeur sur. Ses poils, son lait et sa viande sont également communement utlisés. Son aire de distribution va de l'Himalaya (Népal-Tibet) à la Mongolie et au Pamir (Kirghysistan).

A l'état sauvage il n'est ressencé qu'au Tibet dans des biotiopes sub-arctiques entre 4110 m et 6100 m d'altitude. Le yack sauvage est plus gros et a des plus grandes cornes que son cousin domestique.


Le coin du pisteur :
Comme dans le bison, tout est bon dans le yack. On utilise même les poils de sa queue pour en faire des pinceaux.

Tapir | Big five | Bestiaire