Otto Journal
Chronique Zoologique

Bestiaire

Tout sur les Rhino
Tout sur les Big 5

Tout sur les tapirs
La Fable andine
Livre d'or


Write / Escribir / Escrieben Ecrire

Retour/Back

Free counter and web stats

Tout sur les rhinocéros... Les 5 races | ABCdaire | Rhino news

Les cinq races de rhinocéros :

Le rhinocéros blanc White rhino Pistez le rhino en Afrique du Sud
Le rhinocéros noir Black rhino Pistez le rhino en Namibie
Le rhinocéros indien Indian rhino Pistez le rhino au Népal
Le rhinocéros de Java Java rhino
Le rhinocéros de Sumatra Sumatra rhino

 

L'ABCdaire

Antédiluvien : Le rhinocéros est apparu au début de l'oligocène il y a 54 millions d'années (2 millions d'années pour l'homme...) d'une souche qui donnera aussi les tapirs et les chevaux.

Boue : A l'image des thalassothérapeutes, le rhinocéros aime la boue argileuse. Une croûte épaisse permet à l'animal de se protéger des parasites cutanés (poux, tiques) et des diptères piqueurs (mouches, taons). La boue durcie se craquelle et tombe avec les parasites emprisonnés.

Corne : Les rhinocéros noirs,les blancs et ceux de Sumatra en ont deux. L'antérieure est toujours plus grande que la postérieure. Les rhino de Java et Indien en n'ont qu'une. Si une corne se casse, elle repoussera au rythme de 7 cm par an. Elle peut atteindre 1m 40.

Dürer : Le génial artiste allemand participa à la gloire du rhinocéros en un dessinant un à partir d'une description d'un rhino Indien offert au Pape par le roi Manuel du Portugal en 1513. Le bateau coula avec l'animal lors d'une tempête.

Espoir : Les rhinocéros noirs et les rhinocéros blancs d'Afrique, après avoir souffert durant plus de 20 ans d'un braconnage intensif font un retour limité. D'après le WWF et l'IUCN, le nombre total de rhinocéros sur le continent est passé de 9971 en 1995 à 11065 en 1997. " Ce n'est peut être pas un accroissement spectaculaire, mais lorsque vous prenez en considération la difficulté de combattre le braconnage sur d'immenses territoires, c'est à coup sur une bonne nouvelle", a déclaré dans un communiqué, Holly Dublin, le spécialiste rhino du WWF. Les rhinocéros noirs, qui comptaient 65000 spécimens dans les années 70, ont été réduits à un cheptel de seulement 2000 unités au milieu des années 90. Cependant l'année dernière le nombre s'est accru pour atteindre 2599, selon les deux agences. Les rhinocéros blancs, estimés à 7563 en 1995, totalisent 8446 deux ans plus tard.

Ces augmentations sont le résultat d'une politique de protection intensive et de mesures anti-braconnage menées dans plusieurs pays africains comprenant l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Kenya, la Namibie.

Les nouveaux chiffres, sont d'après Holly Dublin " la preuve que le rhinocéros n'est pas perdu en Afrique et qu'ils peuvent être protégés si des mesures de sauvetages adéquates sont mises en place et renforcées dans les pays concernés. Néanmoins les chiffes du WWF montrent que le rhinocéros blanc de l'hémisphère nord , autrefois répandu au Zaïre, reste en danger d'extinction avec seulement 25 représentants. Le rhinocéros blanc du sud , réduit à seulement 100 animaux, victime d'une chasse intensive au début du siècle, a prospéré depuis grâce à une politique efficace de protection en Afrique du Sud.

Le timide regain ne doit pas laisser place au laxisme. Le commerce illégal sera toujours une source de convoitise s'il n'est pas éradiqué. " La protection a long terme ne sera viable qu'avec une éducation du consommateur et de la reconversion des bénéficiaires de la filière dans une activité qui leur permettrait de profiter du rhino sans le tuer. "

Les responsables du WWF ont également estimé la population de rhinocéros en Asie. Le rhinocéros indien unicorne compterait environ 2000 membres en Inde et au Népal, le rhinocéros de Sumatra entre 110 et 300 en Thaïlande, Indonésie et Malaisie, pendant que 75 rhinocéros de Java survivraient en Indonésie et au Vietnam.(Reuters 19 août 1998 par Robert Evans)

Fièvre : Une des nombreuses propriétés prétendues de la corne serait son pouvoir coupe-fièvre. En comparant les prix d'une boite d'aspirine (1 euro !) et d'une corne (30000$), on peut conclure que la corne n'a aucun effet sur l'intelligence du patient...

Gestation : 560 jours : 18 mois ! Le petit pèse une cinquantaine de kilos à la naissance. Une mère donne naissance a un petit tout les deux à quatre ans.

Herbivore : Les rhinocéros blanc et Indien sont herbivores et mangent donc de l'herbe. Les autres sont phyllophages et se nourrissent de feuilles.

Indricothérium : Rhinocéros géant préhistorique trouvé en Mongolie. Avec ses 5,5 mètres au garrot et ses 30 tonnes (5 fois l'éléphant), c'est le plus grand mammifère terrestre ayant jamais existé au monde.

Java : Le rhinocéros de Java est l'espèce la plus menacé avec environ 70 individus répartis en deux sites. Originellement, son aire de répartition était toute l'Asie du Sud-Est jusqu'en Inde.

Kératine : C'est la matière qui constitue entièrement la corne de l'animal, matière de la même texture que le sabot ou l'ongle; rien d'extraordinaire. Une corne se vend autour de 30000$ le kilo.

Lèvre : La lèvre du rhinocéros blanc est large et lui permet de brouter de l'herbe. Celle du rhinocéros noire est préhensible comme un crochet, et lui permet de se saisir des feuilles des arbustes. Son palais blindé l'insensibilise contre les épines des acacias dont il raffole.

Mouche tsé-tsé : Elle fut involontairement responsable de la survie des rhinocéros blancs au début du siècle. Une vingtaine survivait dans ces marais infestés par ce parasite. Le chasseur blanc, de nature lâche ne s'y est jamais risqué.

Namibie : Dernier pays où l'on puisse trouver des rhinocéros hors des réserves. Il s'agit des somptueuses régions du Damaraland et du Kaokoland, sanctuaires également de l'éléphant du désert.

Otto : Rhinocéros blanc domestique de votre hôte. Il est namibien, plus exactement du plateau du Waterberg. Sa passion ? Les choux dont il raffole jusqu'à en connaître le nom dans toutes les langues.

Périssodactyle : Signifie nombre impair de doigts. Le rhinocéros est un ongulé à trois doigts. Les traces qu'il laisse ont une forme trilobée caractéristique dite "As de trèfle"

Queensland : L'état du Queensland (Australie) envisage sérieusement d'implanter des rhinocéros dans le bush. En effet la végétation de cette savane ressemble à celle du Veld Sud-Africain. Cela permettrait l'essor du tourisme dans la région de Cairns tout en constituant un espace sécurisé pour le sympathique pachyderme. Une demande officielle a été faite en ce sens à Nelson Mandela (Reuter 11 juin 1997).

Rhinocéros laineux : Cet ancêtre célèbre a disparu il y 2000 ans. Il vivait en Eurasie durant la dernière glaciation et n'a pas laissé indifférents les artistes pariétaux de l'époque (Grottes de Chauvet et de Rouffignac).

Grotte de chauvet (France) / Chauvet's Cave

Sumatra : Deuxième rhinocéros en péril après celui de Java, il en resterait 250 dans les îles de Sumatra, Bornéo et la presqu'île Malaise. Son aire de répartition est identique à celle du tapir à chabraque autre espèce menacée.

Taiwan : Plaque tournante du trafic de cornes et d'autres attributs du rhinocéros pour la pharmacopée chinoise. La Chine, Taiwan, la Thaïlande, et la Corée du sud, n'appliquent toujours pas des lois interdisant ces pratiques.

Unjung Kulon : Réserve à l'extrême ouest de Java, constituée des restes du Krakatoa (1883), renfermant les 50 derniers spécimens de rhinocéros de Java. 20 autres rhinocéros de Java vivent au Vietnam le long du fleuve Dong Naï.

Viagra : La pilule bleue pourrait aider à sauver les rhinocéros africains menacés d’extinction, longtemps braconnés pour le prétendu pouvoir aphrodisiaque de sa corne, a déclaré un naturaliste sud africain. David newton, membre de l’organisation Trafic qui régule le commerce lié à la faune sauvage estime que le médicament pourrait aider à détruire cette fausse réputation. Cependant les dernières études montrent que la corne est plus souvent utilisée comme ornement (en particulier pour des manches de couteaux) dans certains pays arabes, que comme stimulant sexuel. (Reuter, 4 juin 1998)

Waterberg : Plateau namibien qui émerge du bush par des falaises de 40 mètres. Ce plateau sablonneux, désigne comme réserve naturelle, abrite les placides rhinocéros blancs namibiens.

X : Les chromosomes au secours des rhinos. Les récents progrès de la génétique ont permis le clonage de moutons et de chèvres. Ne serait ce pas un moyen de garder le patrimoine génétique de cette espèce en attendant des jours meilleurs ?

Yémen : Plaque tournante du trafic de la corne. Elle sert à la fabrication d'un poignard traditionnel : le "jambia". L'arrivée des pétrodollars a stimulé la demande dans les années 1970 et déclenché une vague de braconnage sans précédent en Afrique. Cette pratique est maintenant illégale au Yémen mais le trafic continue.

Zaïre : Le rhinocéros blanc de l'hémisphère nord, une des sous espèces animales les plus menacées, a survécu à la guerre civile dans l'ex Zaïre, a déclaré le WWF à Nairobi. Le Dr Sheila O'Connor cite une étude faisant part de la présence d'au moins 24 spécimens dont 4 jeunes. Le parc national de Garamba reste le seul lieu où l'on puisse trouver le rhinocéros blanc du nord, une sous espèce de celui que l'on observe en Afrique du Sud. Ce parc est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le rhino blanc était jadis répandu jusqu'en Ouganda et au Soudan dont il est l'emblème national. Le nombre de rhinocéros est passé de 1400 à une trentaine en 30 ans.

Les naturalistes du WWF qui avaient du quitter le parc Garamba à cause des combats dans la République Démocratique du Congo en 1996, ont été agréablement surpris à leur retour. Une étude complémentaire devrait permettre un recensement plus pointu. Depuis le début du projet rhino de 1984 la population est passée de 13 à 24. C'est une preuve de la résistance de cette espèce, et un signal d'encouragement ajoute le Dr O'Connor. (Reuter, 24 mai 1998)

Rhino News

 

Tapir | Big five | Bestiaire