Otto Journal
Chronique Zoologique

Bestiaire

Tout sur les Rhino
Tout sur les Big 5

Tout sur les tapirs
La Fable andine
Livre d'or


Write / Escribir / Escrieben Ecrire

Retour/Back

Free counter and web stats

Tout sur les tapirs... Les 4 races | ABCdaire

Todos sobre dantas

All about tapirs

Les quatres espèces de tapir :

Le tapir à chabraque (tapirus indicus)
Le tapir américain (tapirus terrestris)
Le tapir de Baird (tapirus bairdi)
Le tapir laineux (tapirus pinchaque) Pistez le tapir laineux en Equateur
Un cuento ecologico : "las aventures de Tapi" (Cuento Andino de Ruben Nuñez)
Un conte écologique : "La fable andine" par Ruben Nuñez

 

ABCdaire
 

ABDdary

 

 

 

L' ABCdaire


A
ndes :
territoire des tapirs laineux. On en trouve en Equateur, Colombie et Pérou dans 12 lieux répertoriés (Sangay,Cayambe,Llanganates,Podocarpus ...). Les tapirs andins partagent leur territoire avec le tapir américains (terrestris) aux alentours des altitudes de 2000 mètres. De plus la différence de pelages entre différents tapirs laineux fait penser à une certaine filiation avec le tapir des plaines. Des études sont en cours


B
raconnage :
plaie qui menace le tapir comme d'autres espèces. Le tapir est braconné pour les dégâts qu'il occasionne dans les cultures de caoutchouc en Malaisie et de maïs en Amérique. Certains le chassent pour sa chair, d'autres découpent la tête et les pattes pour les vendre comme remèdes pharmaceutiques sur les marchés indiens des Andes (on mange le coeur pour soigner l'épilepsie, la soupe de boyaux contre les parasites intestinaux). Ces derniers chassent généralement les tapirs avec des chiens qui les pistent et les entourent comme dans une chasse à courre. D'autres encore, le braconnent pour son cuir épais pour faire des brides et des fouets. Plus consternant sont ces chasseurs de trophées occidentaux en mal d'exotisme.


C
habraque :
Couverture que l'on pose sur le dos d'un cheval avant de le seller. Désigne par extention le pelage bicolore du tapir Malais qui ressemble à une house de cavalerie. On ne connaît pas la fonction exacte de ce pelage bicolore. Certains avancent qu'il sert de camouflage qui atténue sa silhouette des prédateurs nocturnes.

Che Guevara : Dans son "Journal de Bolivie", le Che et ses troupes tentent de survivre dans le Chaco. Ils y chassent le tapir :
11 décembre 1966 :"Il va partir demain avec Antonio pour lui montrer où il a mis ses pièges pour les tapirs"

16 décembre 1966 : "Moro lui-même et Inti ont essayé de chasser le tapir et sont allés passer la nuit à l'affut"

19 août 1967 : "Arturo et Chapaco sont allés à la chasse et ils ont tué une biche et Arturo a aussi, pendant qu'il était de garde avec Urbano, tué un tapir, ce qui a créé une tension au campement car il a tiré sept coups de feu. L'animal nous fournira de la viande pour quatre jours..."


D
igestion :
les tapirs font un emploi maximal des fruits qu'ils consomment parce que leurs composants essentiels (notamment les sucres) sont absorbés avant d'atteindre la zone de fermentation. La digestion de la cellulose des plantes est moins efficace que chez les ruminants impliquant la consommation d'une plus grande quantité de nourriture. Ils jouent aussi un rôle important dans la germination de plantes en les digérant. Le tapir andin consomme 240 espèces de végétaux (1/3 des espèces végétales de la forêt!) dont le fuchsia et la bromélia contribuant ainsi à l'essort des plantes de la forêt nuageuse.

Esperanza : nom donné à un tapir andin implanté dans la réserve privée de Pasochoa, au sud de Quito. Espéranza ("Espoir") est le symbole d'une mauvaise gestion de la part de réserves privées et riches qui feraient n'importe quoi pour abriter des espèces rares sans en songer aux conséquences. En effet, c'était le seul tapir de la réserve. Espéranza est morte, dévorée par un puma, condamnée qu'elle était à vivre seul dans un environnement qui n'était pas le sien.

Esperanza


F
élins :
Ce sont les prédateurs naturels du tapir : le tigre et la panthère en Asie, et le puma et le jaguar en Amérique. Le puma se spécialise dans la prédation du tapir laineux. Occasionnellement l'ours à lunettes peut s'attaquer au tapir andin voire le condor avec les petits. Néanmoins, l'homme en braconnant et en détruisant la forêt est le prédateur le plus redoutable.


G
estation :
Elle est de 400 jours. La femelle met bas après 13 mois et donne naissance à un ou deux bébé de 7 kilos à l'allure de marcassins géants, tout rayés de brun et de beige. Une mère peut donner naissance à un petit au bout de 18 mois.


H
abitat :
Sa silhouette massive, vaguement chevaline est adaptée aux déplacements dans le fouillis inextricable d'une végétation luxuriante. On le trouve généralement dans les forêts et à proximité de lacs, fleuves et marécages. Il emprunte de véritables tunnels qu'il trace dans la végétation pour se rendre jusqu'aux point d'eau où il aime nager et se vautrer. S'enfuyant à toute allure, il distance les prédateurs ou s'en débarrasse dans les branches basses si l'ennemi est déjà sur leur dos. Ce système se révèle efficace puisqu'il arrive même à se défaire des sangsues de cette manière.

Indigènes : Les relations entre les populations indigènes et le tapir sont diverses. En Malaisie, pays musulman, il n'est pas chassé, car considéré comme un porc. En Amérique, il est sacré pour certaines tribus comme les Bororos du Mato Grosso. Pour les Quechas des hauts plateaux, c'est une source de revenus comme les autres. Pour d'autres, il saccage plantations et pâturages, et n'est pas désirable.

 

Jeunes : Quelque soit l'espèce, tous les nouveaux nés ont un pelage brun roussâtre ponctué de macules blanches et de raies ce qui consiste un excellent camouflage. A 6 mois, les jeunes ont la robe de leurs parents. Ils restent avec leur mère jusqu'à leur complète croissance mais à 6-8 mois, ils sont en mesure de circuler seuls. Ils sont sexuellement mature vers 3 ans.


K
ubrik :
Le cinéaste fit appel à des tapirs américains du zoo voisin pour le tournage de son film "2001 L'odyssée de l'espace". On y voit lors de la première scènes des hommes préhistoriques chasser des tapirs américains en ... Afrique, qui plus est dans un climat désertique peu propice au tapir. Néanmoins les tapirs existaient sur la terre depuis plus longtemps (20 millions d'années), que l'Homme (3 millions), ce pauvre bipède.

Longévité : Les tapirs vivent aux alentours de 30 ans.


M
aladies :
La proximité du bétail fragilise les tapirs par l'apparition de nouvelles maladie. Les troupeaux apportent des pneumonies et des parasites intestinaux (nematodes,Giardia...)

Nuageuse : Avec le paramo, la forêt nuageuse est le deuxième écosystème favori du tapir andin. Cette forêt d'altitude oscille entre 2500 et 3500 mètres sur les flancs amazoniens des Andes au Vénézuela, Colombie, Equateur Pérou et Bolivie. Elle est généralement inextricable et très humide à cause du brouillard persistant et aux nuages de la selva piégés par les montagnes. La pente est généralement forte favorisant la vie d'espèces végétales différentes suivant l'altitude. On y trouve notamment des fougères géantes, des orchidées, de nombreuses mousses, des bromélia. Cette forêt est également l'habitat spécifique d'espèces rares comme l'ours à lunettes (jucumari), le cerf pudu ou le pacarana. Comme les autres forêts, la forêt nuageuse est sévèrement par l'activité humaine notamment l'élevage en quête perpétuelle de nouveaux pâturages. Les sabots des bovins par exemple, fragilise la terre, érodant les pentes au contraire des espèces endémiques comme le lama et l'alpaga qui ont de larges sabots souples. Les tapirs s'y protègent de la pluie durant la mauvaise saison.


O
ngulé :
Le tapir est un ongulé périssodactyle comme le rhinocéros son plus proche parent. Il possède des sabots dont l'axe des membres passe par le troisième doigt, le nombre de doigt étant impair et égal à trois. Les pattes avant ont quatre doigts, et les arrières trois. Le quatrième doigt, qui est légèrement plus petit que les autres et disposé latéralement plus haut sur le pied, n'est fonctionnel que sur sol souple. Chaque doigt se termine en sabot, et un coussinet calleux sous le pied supporte une partie du poids. Le tapir à chabraque fréquente le même habitat que le rhinocéros de Sumatra.


P
aramo :
Région des Andes humides au dessus de 3200 mètres d'altitude où la végétation naturelle est une toundra alpine composées de hautes graminées. Cette région froide et venteuse est l'habitat privilégié du tapir laineux avec la forêt nuageuse. Il fréquente le paramo en saison sèche où le froid fait fuir les insectes et les parasites.


Q
ueue :
Elle est pratiquement inexistante.


R
adio :
les mouvements du tapir andin sont déterminés par des colliers émetteurs qu'on leur pose. On les capture après plusieurs jours de traques à l'aide de chiens. On peut ainsi déterminer le mouvement des tapirs ainsi que ceux des braconniers. L'autonomie de ces appareils est de quelques années, et nécessite de renouveler l'opération assez souvent malgré le prix prohibitif de tels dispositifs.

Sangay : Parc national équatorien classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Une centaine de tapirs andins subsistent sur le flanc est des volcans Sangay et Altar. Il souffrent néanmoins de l'activité humaine des colons qui s'enfoncent toujours plus loin dans le parc. Une récente expédition en août 1999 menée par la fondation tapir d'Equateur, consiste à distribuer des poulets aux fermiers en échange de plants d'espèces endémiques de la forêt comme le pin Podocarpus.


T
rompe :
Le nez en forme de trompe courte est préhensible et extrêmement mobile. Doté d'une musculature particulière, il ne pend pas mollement mais peut, au contraire s'allonger ou se contracter. Ses capacités d'enroulement sont assez limitées mais néanmoins suffisantes pour effeuiller les branches ou arracher les plantes, base son alimentation. Pour cette fonction précise, le nez est doté à son extrémité d'un bourrelet qui en améliore la prise. dans l'eau, enfin, il devient à l'occasion un snorkel commode permettant à l'animal de s'immerger totalement pour mieux profiter de la fraîcheur, tout en échappant aux parasites.


U
rgence :
L'état du tapir andin est très préoccupant. Il en resterait qu'un millier avec une réduction dramatique de son habitat.


V
oix :
Comme sa vue est mauvaise et ne sert pas dans le milieu inextricable où il vit, la communication entre individus ne se fait que par la voix. Quand il mange, il émet un cri aiguë peu sonore et de courte durée. Le signal de reconnaissance de l'espèce est une sorte de claquement produit par la langue et le palais lorsqu'ils sont proches des autres.


W
wf :
l'organisme classe le tapir de Bairs comme vulnérable et les tapirs à chabraque et laineux comme en danger.


X
érophile :
Forêt composée d'essences adaptées au milieu sec. Certains tapirs américains vivent dans les régions de forêts xérophile du Mato Grosso et du Paraguay sans que le manque d'eau paraisse les gêner

XY : En vertu de la situation catastrophique du tapir andin, menacé d'extinction à court terme, la conservation du patrimoine génétique de l'espèce est en cours. On prélève la semence des mâles capturés, par des stimulations électriques, afin de constituer une banque génétique.

Zoo : Les tapirs, sauf le tapir andin, s'accommodent assez bien de la captivité et peuvent être même apprivoisés. Les tapirs à chabraque sont très prisés pour leur look unique. En Amazonie (Fatima, Equateur), les indiens les élèvent en enclos pour les manger ensuite. Le tapir de Baños (Equateur) a été capturé a des fins de reproduction. Des hypothèses ont été faites sur son origine avec les tapirs andins, et un croisement entre les deux races est actuellement à l'étude.

 

 

 

 

L' ABCdary

 

Andes: territory of the woolly tapirs. You can find them in Colombia, Ecuador and  Ecuador-Peru borders  in about 12  places (Sangay, Cayambe, Llanganates, Podocarpus which are  in Ecuador...).  The Andean tapirs share their territory with lowland tapir (tapirus terrestris) at approximatively  2000 meters of altitude. Moreover the difference in pelage between different woolly tapirs makes think of a certain filliation with lowland tapir. Studies are in progress.

Baird's tapir: The Baird's tapir (Tapirus bairdii) has historically lived in southern Mexico, Central America and at least a small part of Venezuela and Colombia in South America, where its range has been observed to overlap that of the Brazilian tapir. It's the second largest of the tapirs next to the Malayan tapir, and is the largest land mammal from Mexico to South America. . It can weight 300 kg. The thick hide is covered with a short, bristly-haired, dark brown coat.The edges of the rounded ears are white.There is no crest on the neck.It is the symbol of Belize.

 

Chabraque: saddle blanket - a cover one puts on the back of a horse before the saddle goes on. Indicate by extention the two-tone pelage of the Malaysian tapir which looks like saddle blanket. The exact function of this two-tone peeling is unknonwn. Some suggest that it is used as camouflage which obscures its silhouette for night predators.
 

Digestion: the tapirs make maximum use of the fruits which they consume because their essential components (in particular sugars) are absorbed before reaching the hind gut  where the food would be fermented. They also play also a significant role in the germination of plants by not digesting the seeds. The ones that pass through whole or maybe scarred in such a way that they are not destroyed but they are able to germinate faster if only the seed cover is damaged. An  Andean tapir consumes 240 species of plants (1/3 of the vegetable species of the forest!) of which the fuschia and bromeliads contribute to the assortment of plants in the cloud forest .
 
 

Ecuador : This small country of south america possess to kinds of tapirs, the andean and the lowland tapir. They are the symbol of biodiversity. Protecting these animals means protecting tropical rainforest and mountain cloud forest, two unique ecosystems.

Forest: With the paramo, the cloud forest is the second favorite ecosystem of the Andean tapir. This high forest ranges between 2500 and 3500 meters on the Amazonian sides of the Andes in Venezuela, Colombia, Ecuador Peru and Bolivia. It is generally impenetrable and very wet because of the persistent fog  and with the clouds of the selva (rain forest) trapped by the mountains. the steep slope supports the life of different vegetable species according to altitude. Particular giant ferns, orchids, many moss, bromeliads are found. This forest is also the  specific habitat of rare species like the spectacled bear (jucumari), the pudu stag or the pacarana. Like the other forests, the cloud forest is severly threatened by  human activity in particular breeding of livestock in perpetual search of new pastures. The hooves of the cattle for example,delete the ground, erode the slopes,as opposed to the endemic species such as the llama and the alpaca, which have broad, flexible hooves. The tapirs are protected there from the rain during the wet season.
 

Gestation: It is 400 days. The female gives birth to one calf of 7 kilos, striped young  like wild boars with brown and beige color. The mother can reproduce again at the end of 18 months
 

Habitat: Its massive silhouett is adapted to displacements in the impenetrable tropical  vegetation. It generaly lives in the forests and near lakes, rivers and marshes. It "burrows"  tunnels which it traces through vegetation to go up to water point where it likes to swim and play. Fleeing quickly, uses low branches to knock the enemy off its back. This system appears effective since it is even able to demolish leeches in this manner.
 

Icy Paramo: Area of the wet Andes to an elevation of 3200 meters altitude where the natural vegetation is alpine tundra made up of high herbs. This cold and windy area along with the cloud forest is the privileged habitat of woolly tapir. It lives in  the paramo in dry season  where the cold makes flee the insects and the parasites.

Kubrik: writer used captive lowland tapirs in his film "2001: A Space Odyssey". In the first scenes prehistoric men are driving out lowland American tapirs in... Africa, which, in this scene, depicts a desert climate. Nevertheless the tapirs have existed on earth for a long time (20 million years). Man has existed a trifle compared with the tapirs  (3 millions).

Longevity: The tapirs live about  30 years. But the proximity of the cattle weakens the tapirs by the introduction of new disease. The herds bring pneumonias and intestinal parasites ( nematodes, Giardia ...)

Mountain lion : These are the natural predators of tapirs : the tiger and the panther in Asia, and the puma and the jaguar in America. The puma is specialized for the predation of the woolly tapir. Sometimes the spectacled bear can tacklean andean tapir and even the condor can kill the small ones. Nevertheless, the poaching man and the forest destroying man is the most most damaging predator..

Nose : The nose in the shape of short trunk  is prehensile and extremely mobile. Equipped with a particular musculature, it does not hang  but can, on the contrary lengthen or contract. Its capacities of rolling up are limited enough but nevertheless sufficient to browse the leaves of the branches or to tear off  plants which form the basis of its diet. Finally, it becomes on occasion a convenient snorkel making it possible for the animal to completely immerse itself for escaping the parasites n a fresh place.

Poaching: plague which threatens the tapir and other species. Tapir is poached for the damage that it causes in the cultures of hevea in Malaysia and corn in America. Some hunt it for its flesh, others cut off the head and the legs to sell them as pharmaceutical remedies in the Native markets of the Andes (one eats the heart to treat epilepsy, a soup made of the bowels for parasites). The latter generally hunts the tapirs with dogs which track them and surround them. Some poach the animal for its thick leather to make supports and whips. More dismaying are the Western hunters who are looking for exotic trophies.
 

Quechuas : The relations between the native populations and  tapir are varied. For Quechuas of the high Andes, it is a source of income like other sources. For others, it sacage harvest and pastures, and is not desirable.In Malaysia, a Moslem country, it is not  hunted, because it is thought it may be related to the pig. In America, it is a holy animal for certain tribes like Bororos of Mato Grosso.
 

Radio: . radios help us determine the movements of Andean tapirs. They are captured  after several days of tracking  using dogs.Then it is possible to determine the movement of the tapirs and consequently  those of the poachers. The batteries in the collars last for a few years before it is necessary to recapture the tapir and change them.
 
 

Sangay: Ecuadorian National park classified "World Heritage Site" by UNESCO. Hundreds Andean tapirs  remain on the  slopes of its volcanos Sangay and Altar. Nevertheless, they suffer  from the human activity of the colonists who continue to make inroads further into the park. A recent forwarding project in August 1999, carried out by Tapir Foundation of Ecuador,  distributed chickens to the farmers in exchange for seedlings of endemic species of forest plants such as the Podocarpus pine.
 

Tail: It is practically non-existent.

Urgency: The state of  Andean tapir is critical.. About 1,000 remain in Ecuador and Colombia and their habitat has been reduced drastically.
 

Volcalization: As its sight is bad and is not useful in the dense forest, the communication between individuals is done only by the voice. When it eats, it emits a longish low cry. The recognition signal of the species is a kind of slapping made by  the tongue and the palate when tapirs are close to each other.
 

Wwf: the organization classifies Baird's tapir as vulnerable and Asian and woolly tapirs as  in danger.
 

XY: Under the terms of the catastrophic situation of  Andean tapir, which could become extinct in a very few years, the conservation of the genetic inheritance of the species is in progress. One takes the seed of the captured males, by electric stimulations, in order to constitute a genetic bank.
 
 

Young: All newborns have a brown pelage spots and stripes which creates an excellent camouflage. At 6 months, the calves have the dress of their parents. They remain with their mother until their complete growth. They are sexually mature at about 3 years.


 

Zoo: The tapirs, all except the Andean tapir, acclimate rather well to captivity and can  even be tamed. The Malaysian tapirs  are very prized for their singular look. In Amazonia (Fatima, Ecuador), the Indians raise them in enclosures for food.
 

Tapir | Big five | Bestiaire